Trostky et non Lénine à l’origine de la révolution de 1917 ?

4 août 2018, TIMES OF ISRAEL

Cent ans après la révolution soviétique, les Russes affirment que c’est un Juif qui aurait initié ce soulèvement – au moins selon la théorie exposée dans une nouvelle série diffusée sur les petits écrans.

Une série de huit épisodes appelée « Trotsky » prétend que c’est le révolutionnaire juif Léon Trotsky – et non Vladimir Lénine – qui aurait été le cerveau de la révolution ayant amené les communistes au pouvoir. Le film accorde également à Trotsky la responsabilité de l’exécution de la famille royale russe.

Cette série télévisée a été diffusée début novembre, à temps pour le 100ème anniversaire de la révolution russe.

« On peut dire que Trotsky a écrit la partition et que Lénine l’a interprétée. C’est Trotsky qui a fait éclater la révolution, Lénine l’a simplement dirigée », commente Alexander Kott, le co-réalisateur juif de la série.

« J’espère que la perception publique de Trotsky va changer lorsque le film sera diffusé parce que personne ne se rappelle de lui. Tout le monde connaît Lénine mais tout le monde a oublié Trotsky », ajoute Kott.

Kott explique qu’il y a des documents qui prouvent que Trotsky avait davantage d’influence que Lénine.

« Il a signé toutes les ordonnances », poursuit Kott. « J’ai découvert beaucoup de choses, moi aussi. Je ne savais pas que Trotsky était l’un des responsables [avant de travailler sur la série] ».

L’idée du projet est née chez Konstantin Ernst, directeur de la Première chaîne, qui est la chaîne de télévision la plus populaire en Russie.

Même si Trotsky a été le cerveau de la révolution, il ne pouvait incarner son visage public en raison de ses origines juives, dit Kott.

« Les gens n’auraient pas suivi un chef juif », ajoute-t-il. « Pour les ouvriers des usines, il était un étranger. Alors il a tout fait puis ils s’est mis à l’écart ».

Il était un cannibale et un tyran

La série télé présente Trotsky comme un homme sans pitié et responsable de l’exécution du Tsar, selon Kott.

Trotsky avait lutté pour réinstaurer la peine de mort après son abolition par le gouvernement provisoire russe, ce qui a permis aux Bolchéviques de tuer la famille entière du tsar, y compris ses enfants, ajoute Kott.

« Il était un cannibale et un tyran », estime Kott. « Il baignait dans le sang jusqu’au coude. Sous ses ordres, ce sont des villages entiers qui ont été incendiés ».

Une production antisémite ?

Mais la majorité des historiens réfutent cette théorie nouvelle d’un Trotsky cerveau de la révolution russe.

« Cela n’a absolument aucun sens. Cela ne correspond en rien aux faits historiques. Je suis totalement en désaccord », s’exclame Gennady Estraikh, professeur à l’université de New York spécialisé en histoire juive en Russie.

« Cela ressemble à de l’antisémitisme, cette affirmation que les Juifs ont été les responsables de la révolution plutôt que les Russes. C’est très étrange ».

Joshua Rubenstein est adjoint au Centre Davis d’études russes et eurasiennes à l’université de Harvard, auteur d’un livre sur Trotsky. Il dit également qu’il est impossible que le leader des bolcheviques ait été Lénine.

Trotsky n’a rejoint le parti Bolchevique qu’un mois avant la révolution tandis que c’est Lénine qui a été à sa tête durant tout le soulèvement, souligne Rubenstein. Le fait que Trotsky soit arrivé tard chez les Bolcheviques est un élément qu’avait utilisé Staline contre lui lors de la lutte de pouvoir ayant suivi la mort de Lénine, a-t-il ajouté.

Je me demande quelle est leur intention lorsqu’ils mettent une personnalité aussi explicitement juive que Trotsky au centre de l’histoire

« Je suis intrigué par l’idée que les producteurs aient choisi de placer Trotsky au centre du narratif et pas Lénine. Je me demande quelle est leur intention lorsqu’ils mettent une personnalité aussi explicitement juive que Trotsky au centre de l’Histoire », s’interroge Rubenstein.

Rubenstein ajoute que ce n’est pas Trotsky qui est responsable de l’exécution du tsar.

« Si vous dites que c’est Trotsky qui est à l’origine de l’exécution du tsar, ce n’est tout simplement pas vrai. Lénine et Sverdlov ont exécuté le tsar », dit-il. « S’ils disent que c’est Trotsky, alors je m’interroge vraiment sur leurs motivations parce que c’est une question très sensible ».

En tant que chef de l’armée rouge, Trotsky était sur le front et il est plus que probable qu’il ne se soit même pas trouvé à Moscou lorsque la décision de tuer la famille royale a été prise, selon Rubenstein.

« Trotsky a toujours voulu organiser le procès du tsar et faire office de procureur », explique Rubenstein. « Le tsar est une personnalité honorée par l’église orthodoxe russe – dire que c’est un Juif qui est à l’origine de son exécution est une accusation incendiaire ».

Trotsky, le sauveur Juif ?

Même si Trotsky a, comme les autres révolutionnaires, du sang sur les mains, il a également sauvé des milliers de Juifs des pogroms durant la guerre civile russe lorsqu’il s’est trouvé à la tête de l’armée rouge, raconte Rubenstein.

« Nous pensons que 150 000 Juifs ont été tués et que l’armée rouge a mis un terme à ces assassinats », indique Rubenstein.

« Trotsky était complètement opposé à toute attaque physique contre les Juifs ».

Que la série consacrée à Trostky diffusée à la télévision russe soit intentionnellement antisémite ou qu’elle tente simplement d’attirer l’intérêt du public en présentant sous un nouvel angle un événement historique célèbre n’a pas encore été déterminé. La société de production Sreda à l’origine de la série n’a pas permis au Times of Israël de la découvrir avant l’avant-première.

Le réalisateur, pour sa part, indique ne pas penser que son film soit antisémite. En fait, Kott déclare qu’il serait heureux que « Trotsky » soit également diffusé à la télévision israélienne. Il ne s’inquiète guère non plus d’éventuelles réactions antisémites en Russie.

« J’ai essayé d’être objectif », dit-il. « En Russie, il n’y a plus d’antisémitisme. La moitié des Juifs ont immigré et l’antisémitisme qui existait à l’époque soviétique n’existe plus maintenant ».

La série « Trotsky » a été présentée en avant-première au festival MIPCOM de Cannes, le 17 octobre.

Faites connaître notre site, partagez !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.