Viktor Orbán, Le chef du gouvernement hongrois ne se laisse pas faire

VIKTOR ORBÁN. Le chef du gouvernement hongrois ne se laisse pas faire. Lors d’une cérémonie commémorant de la révolte anticommuniste de 1956, dimanche dernier, à Budapest, Viktor Orbán a martelé sa volonté de tenir tête à l’Union Européenne, qui veut lui imposer des quotas d’accueil de migrants. « Ceux qui chérissent leur liberté doivent échapper à la
soviétisation, à ceux qui veulent nous dicter notre façon de vivre », a-t-il lancé sous les applaudissements nourris de la foule. « Il n’y a pas d’Europe libre sans États-nations et sans les milliers d’années de sagesse dues au christianisme », a-t-il également ajouté, expliquant ne pas vouloir être une simple « nationalité au sein de l’Europe ».
Faites connaître notre site, partagez !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *