Sanctions contre la Russie: Le front des partisans s’effrite

Victoria Nuland

 

Un haut fonctionnaire de l’UE – selon le magazine « Deutsche Wirtschaftsnachrichten » du 13 mars – a déclaré à l’agence de presse Reuters, que de plus en plus de pays de l’UE s’opposent à une prolongation des sanctions économiques contre la Russie.

Outre la Hongrie, l’Italie, la Grèce et Chypre, c’est maintenant l’Espagne qui se positionne ouvertement contre les sanctions. Le magazine a cité le ministre des Affaires étrangères espagnol, José Manuel Garcia-Margallo avec ces mots: « Les sanctions ont infligé de gros dégâts à l’économie espagnole. […] Nous avons subi de grandes pertes, notamment dans le secteur agricole. » A l’instar du Premier ministre italien Matteo Renzi lors de sa visite chez Poutine, le ministre des Affaires étrangères espagnol s’exprime en faveur d’une solution diplomatique, en tenant compte également des intérêts de la Russie.

Selon les médias italiens («Corriere della Sera» et «La Repubblica»), la Russie veut collaborer plus étroitement avec l’Italie dans le secteur énergétique, dans le domaine de l’industrie des machines, notamment dans le secteur spatial et nucléaire, et mener activement le dialogue politique. Concernant la crise ukrainienne, Renzi et Poutine ont insisté sur la nécessité de préserver l’intégrité territoriale du pays. Matteo Renzi a rappelé à cet égard les expériences positives faites en Italie avec des solutions décentralisées pour les problèmes régionaux. Il est possible que Renzi ait pensé au statut d’autonomie du Tyrol du Sud comme modèle pour l’Ukraine orientale.

Le fait que l’autonomie européenne rencontre la désapprobation transatlantique, n’est pas surprenant. Apparemment, la sous-secrétaire d’Etat américaine Victoria Nuland veut ramener ces pays, lors d’entretiens bilatéraux, sur la voie américaine demandant des sanctions plus sévères. Sa caractérisation tristement célèbre de l’UE ne lui facilitera certainement pas son activité diplomatique…

© Horizons et débats

Faites connaître notre site, partagez !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *