Le pouvoir invisible: des structures autocratiques menacent les démocraties

L’ouvrage de William F. Engdahl, intitulé «Les laboratoires d’idées. Comment un pouvoir invisible manipule la politique et les médias traditionnels», donne une vue d’ensemble complète des réseaux internationaux et de leurs «think tanks». Engdahl est un spécialiste reconnu dans le domaine des analyses géopolitiques. Il fait son travail indépendamment du politiquement correct et aborde régulièrement des sujets controversés, tels le génie génétique ou la politique monétaire.

Engdahl analyse de manière historique et systématique les divers laboratoires d’idées et les acteurs correspondants influençant depuis des décennies les décisions concernant la guerre et la paix. Au cours des 20 dernières années, les publications et les documents concernant ces mécanismes et regroupements, à l’aide desquels des décisions politiques importantes pour le monde entier sont prises par une petite élite – en dehors de toute légitimité démocratique –, sont si nombreux et si convaincants que cela a abouti à un débat public assez large. Les réunions, notamment des «Bilderberger», de la «Commission trilatérale», ou de l’«Atlantikbrücke» sont bien documentées et leurs répercussions évaluées de manière critique. Cela permet aujourd’hui à William F. Engdahl de présenter de manière objective les faits et l’évolution historique de ces associations et fondations créées par les élites anglo-saxonnes.

pouvoir

Dans sa publication, il présente également des fondations qui prétendent s’engager pour la protection de l’environnement mais poursuivant cependant des objectifs purement politiques (cf. Aspen Institute). Engdahl présente leurs sponsors, tel que notamment les European Council on Foreign Relations, Chatham House, Center for a New American Security, German Marshall Fund, Atlantic Council, PNAC, RAND-Cooperation. Il parle également du rôle et des réseaux de divers acteurs individuels tels George Soros, David Rockefeller, Zbigniev Brzezinski et aussi de politiciens européens. C’est grâce à de telles informations soigneusement recherchées que les populations peuvent et doivent exiger davantage de transparence et de démocratisation dans ces domaines. Il n’est plus tolérable que de petits cercles secrets puissent décider de la marche du monde et exposer notre planète à d’énormes risques de guerre et de destruction.

Die Denkfabriken. Wie unsichtbare Macht Politik und Mainstream-Medien manipuliert.

De William Engdahl. Editions: Kopp-Verlag – Rottenburg 2015 – ISBN 978-3-86445-216-1

Faites connaître notre site, partagez !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. Apprenez comment les données de vos commentaires sont utilisées.