Dénucléarisation de la Corée du Nord : la Russie se dit prête à apporter son aide

Source: Reuters
Le leader nord-coréen Kim Jong-un rencontre des scientifiques et des techniciens dans le domaine de la recherche sur les armes nucléaires. Photo non datée publiée par l’Agence de presse coréenne KCNA à Pyongyang le 9 mars 2016.

La Russie a fait savoir qu’elle était prête à apporter son aide dans le processus de dénucléarisation de la Corée du Nord prévue par le document signé par Kim Jong-un et Donald Trump à Singapour le 12 juin.

La Russie, par la voix de son vice-ministre des Affaires étrangères Sergueï Ryabkov, a jugé positifs les résultats de la rencontre entre le président américain Donald Trump et le dirigeant nord-coréen Kim Jong-un, le 12 juin à Singapour. A l’issue de celle-ci, les deux chefs d’État se sont mis d’accord sur la dénucléarisation de la Corée du Nord. Enthousiasmé par l’issue de cette rencontre histoire, le diplomate russe a néanmoins tenu à rappeler la nécessité d’être vigilants : «Nous ne pouvons que saluer le fait qu’un pas en avant important ait été fait. Bien sûr, le diable est dans les détails et nous devons regarder [ce qu’il se passera] concrètement», a déclaré Sergueï Riabkov à l’agence TASS.

Faisant allusion au danger que pourrait représenter un conflit ouvert dans la péninsule, il a ensuite plaidé en faveur de la voie des négociations pour régler les tensions : «Nous pensons que plus il y a de chances en faveur d’un règlement des problèmes par la voie des négociations […] le mieux c’est. […] Il ne s’agit pas seulement de la situation en Asie du Nord-Est, mais de la stabilité mondiale», a-t-il affirmé, cité par l’agence Ria Novosti.

Le diplomate russe a proposé l’aide de son pays pour la mise en place du processus de dénucléarisation complète de la péninsule coréenne. Sergueï Ryabkov a également dit espérer que les progrès sur cette crise permettrait d’établir une coopération économique internationale normale avec Pyongyang, incluant la Russie.

Après leur conférence de presse commune, Donald Trump et Kim Jong-un ont signé un document commun dans lequel les États-Unis s’engagent à des «garanties de sécurité». Kim Jong-un s’engage lui derrière le principe d’une «dénucléarisation complète de la péninsule coréenne», sans retenir l’exigence initiale américaine de «dénucléarisation complète, vérifiable et irréversible».

Faites connaître notre site, partagez !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.